Les mondes antiques de la Méditerranée


Les collections illustrent les civilisations anciennes de la Grèce, de l’Egypte et de l’Italie dont les amateurs de l'Europe moderne, férus d'antiquités, eurent tôt fait de recueillir les vestiges. Dans une « démarche de collection », Antoine Vivenel a rassemblé ces oeuvres plus comme les témoignages des civilisations brillantes du bassin méditerranéen que comme des objets archéologiques.

la Grèce : « un art »

La collection d’art grec est principalement constituée de céramiques ayant été achetées par Antoine Vivenel entre 1825 et 1848 aux ventes publiques et chez les marchands parisiens. La plupart proviennent des tombes étrusques ou de celles de la Grande Grèce. Le choix met particulièrement bien en évidence la diversité des formes, mais aussi les thèmes de la céramique grecque : les dieux, les héros, le banquet, la guerre, les jeux, ….
Produits en atelier, ces vases étaient tournés et décorés par des artisans différents. Des personnalités artistiques ou des ateliers ont pu être définis par les chercheurs et nombreux sont les peintres de vases à figurer dans la collection compiégnoise, l'une des premières de France : peintre de la Balançoire, peintre de Kléophradès, peintre d'Antiphon, peintre du Mariage, peintre de la Phiale, Oltos, peintre de Sotades, groupe de Polygnotos, groupe de l'amphore de Compiègne 964 pour Athènes ou peintre de Baltimore, peintre de Darius, Python, peintre de Compiègne pour la Grande Grèce.
 
Quelques sculptures viennent compléter cette collection : deux kouroi de style « archaïque », quelques sculptures d’époque classique et hellénistique dont une tête de Niobé, l’Hermès bifrons d'Hypéride et de Phrynée, la statuette de Corinne …

l’Egypte : une civilisation

Pour Antoine Vivenel, « un musée sans momie n’est pas un musée ». L’Egypte est la première grande civilisation méditerranéenne, découverte et étudiée depuis peu à l’époque d’Antoine Vivenel ; sa démarche, extrêmement moderne, s’inspire de celle du Louvre où quelques années plus tôt, Charles X crée la division des Antiquités Égyptiennes, confiée à Jean-François Champollion.
La collection du musée de Compiègne est pour l'essentiel constituée d'un mobilier funéraire ; elle illustre la diversité des achats d’Antoine Vivenel, pour qui les oeuvres égyptiennes s’avèrent être avant tout des « curiosités ». Elles proviennent presque toutes des tombes où elles accompagnaient le défunt dans l’au-delà. Les ensembles d’objets sont organisés autour de deux thématiques de la civilisation égyptienne :
- les croyances : statuettes illustrant le panthéon égyptien et amulettes,
- la mort : stèles funéraires, fragments de sarcophages et de momies, statuettes et figurines funéraires (oushebti du pharaon Sethi Ier, …).

l’Italie antique des étrusques à Rome : une collection d’antiques

Le musée Antoine Vivenel présente un ensemble d’objets étrusques imitant des oeuvres grecques rarement conservé dans des musées du nord de la France. Ces collections relèvent plutôt de la constitution d’un ensemble d’objets d’antiques et de curiosités du XIXe siècle, essentiellement des céramiques et des bronzes. Beaucoup des céramiques, coupes, oenochoés, amphores, appartiennent à une production particulière à l'Etrurie : le bucchero nero, dont les formes imitent la vaisselle de bronze et servent à la consommation du vin. Quelques autres imitent directement les productions grecques importées de Corinthe ou d'Athènes. Des objets plus originaux, comme un ex-voto en céramique évoquant une paire d’yeux ou une tête de vase canope servant en fait de couvercle d'urne cinéraire, complètent cette collection. Au sein des objets en bronze, quelques pièces italiques (peuples voisins des Etrusques) sedistinguent, notamment des agrafes de ceinturon, ayant souvent été confondues avec des pièces étrusques du fait de leurs similitudes.
 
Les oeuvres d'époque romaine proviennent pour la plupart d'Italie (Rome, Pompéi et Herculanum) ou de Gaule du Sud (Glanum, Saint- Rémy- de- Provence, …). On retrouve principalement des objets en terre cuite, des petits bronzes figurant notamment des divinités et quelques sculptures. Une série d’objets illustrent différents aspects de la vie quotidienne : le service à boire, le soin du corps, l’habitat avec des éléments d’architecture et des lampes et, enfin, les rites funéraires.

Isis allaitant Horus - Antiquité Egypte

Stèle de Hapou et Iou-Ouri - Antiquité Egypte

Momie d'enfant - Antiquité Egypte

Oeil Oudjat - Antiquité Egypte

Oushebti de Séthi Ier - Antiquité Egypte

Coupe - Antiquité Grèce

hydrie - Antiquité Grèce

kyathos - Antiquité Grèce

Antiquité Grèce

Stamnos - Antiquité Grèce

Psykter - Antiquité Grèce

Antiquité Grèce

Rhyton - Antiquité Grèce

Antiquité Grèce